Archives de l’auteur : Antoine Leblanc

Geoguessr.com : Jouer avec Google Streeview !

Un jeu ludique avec Google Streetview comme support et oui cela existe : ça s’appelle Geoguessr.com. L’idée est simple, mais tellement bonne ! Le site, mis en ligne en avril, vous envoie dans une bulle de Google Streetview n’importe où sur Terre, à vous d’admirer le paysage comme il se doit, mais aussi et surtout de chercher le maximum d’indices qui vous permettront de placer correctement sur la carte le lieu dans lequel vous vous trouver. Plus vous êtes près plus vous gagnez de points.

Geoguessr.com

Après avoir placé 5 bulles le verdict tombe et ce n’est pas toujours glorieux ! Surtout quand on se trompe de continent et que les lignes qui relient le point que l’on a placé au véritable emplacement traversent les océans ! Si à chaque fois vous arrivez à trouver au moins sur quel continent la bulle a été prise (croyez-moi ce n’est pas toujours facile) vous pouvez augmenter la difficulté ! Ajoutez-vous une limite de temps !

Geoguessr.com map

La vérité sur les poneys

Le phénomène a envahi le web en 2011 après la sortie de la série américano-canadienne My little pony en octobre 2010. Un succès inattendu pour cette série d’animation dont Twilight Sparkle (une licorne) est l’héroïne. À l’origine destinée pour un public de jeunes filles, ce sont des hommes d’une moyenne d’âge plutôt élevé pour une série de licorne colorée qui a fait son succès.

La vérité sur les poneys

Deux ans après le début du phénomène Three, un opérateur britannique, lance une chouette publicité virale qui relève au monde la vérité sur les poneys. Je vous laisse découvrir.

Un qui spot ROX DU PONEY !! On peut le dire !!

En fond sonore : Everywhere de Fleetwood Mac.

Apprendre la programmation à l’école : Bill Gates, Mark Zuckerberg (…) disent OUI

Apprendre le code à l’école comme on apprend une langue voilà la proposition des plus grands dirigeants d’entreprises informatiques américaines. Bill Gates, Mark Zuckerberg, Jack Dorsay aimeraient que les écoles américaines inscrivent la programmation à leurs programmes. Un travail de lobbying commence donc. Pour commencer ce travail, une vidéo soigneusement intitulé «What most schools don’t teach» (Ce que les écoles n’enseignent pas), dans laquelle les dirigeants commentent leur premier contact avec le code.

C’est en tout une soixantaine de personnalités qui témoignent. L’ONG Code.org créée pour l’occasion a pour but de promouvoir la programmation. Apprendre le code n’est pas une chose aisée, mais pas si difficile que ce que l’on peut imaginer. Le second but est de créer une base de données répertoriant toutes les écoles proposant un enseignement de la programmation.

Tous ces efforts de promotion ont pour but de répondre, tout simplement, au manque de diplômés dans ce domaine. « Chaque année aux Etats-Unis, il y a 120 000 demandes d’emploi dans le domaine de l’informatique », affirme l’ancien président américain, Bill Clinton. Ces exemples de réussite susciteront sans doute quelques vocations.

Instagram : 100 millions d’utilisateurs qui saisissent le monde

Instagram cumule désormais 100 millions d’utilisateurs. Le réseau social racheté par Facebook en avril 2012 a annoncé sur son blog avoir cumulé sa première centaine de millions d’utilisateurs. La nuance est assez importante pour être notée, 100 millions n’est pas le nombre d’inscrits, mais le nombre d’utilisateurs utilisant le réseau au moins une fois par mois.

Instagram 100 millions d'utilisateurs

L’équipe d’Instagram célèbre 100 millions d’utilisateurs au QG de Facebook.

C’est en octobre 2010 que l’aventure commence dans un premier bureau mal isolé de San Francisco. C’est au QG de Facebook que l’équipe célèbre aujourd’hui leur travail. Les internautes ne commentent plus le monde comme Twitter leur en a donné la possibilité, mais le saisissent désormais grâce à Instagram. On peut maintenant considérer Instagram comme un flux d’actualité à part entière. Dans la réserve de s’abonner à des comptes qui ne postent pas leur petit déjeuner. Instagram peut très bien servir à promotionner une entreprise comme le démontre @missionbicycle.

Instagram n’est donc pas un simple réseau de plus où chacun peut poster son repas du soir, mais a un énorme potentiel pour les entreprises, pour les agences de presses, etc. Facebook n’a pas racheté la strat up pour rien vous allez me dire ;-).

Outlook invente un mot pour son lancement : Scroogled

Microsoft a ouvert, il y a quelques jours, à tous son nouveau webmail : Outlook. Cette messagerie compte bien attirer le plus d’utilisateurs possible. Bien sûr Microsoft est dans l’optique de faire migrer vers le nouveau service sa solide base que sont les utilisateurs de Hotmail. Il faut savoir qu’Hotmail représente environ 400 millions d’utilisateurs. Gmail de Google comptabilise quant à lui environ 450 millions de comptes.

Scroogled by Microsoft

Microsoft n’a pas que d’ambition sur Hotmail pour faire grossir sa base d’utilisateurs, mais aussi  sur son principal concurrent : Gmail. Ceci n’a rien de curieux. Le plus intéressant est la façon dont Outlook compte concurrencer Gmail. En effet au lieu de venter de nouvelles fonctionnalités, Microsoft attaque Google, sur le fait que le moteur de recherche utilise le contenu (il l’analyse en tout cas) de chaque mail afin de déterminer des publicités en rapport avec le mail que vous lisez. Ce n’est pas nouveau, Google à toujours fait cela afin de maximiser le taux de clic sur ces publicités. Une publicité Google déposée sur une page web implique systématiquement son analyse, c’est de la publicité contextuelle. Le point sur lequel Outlook essai d’appuyer est qu’un mail est le plus souvent (quand il ne se trouve pas dans le dossier Spam) à caractère personnel. Or Google en fait une analyse. Outlook garanti à ces utilisateurs la total privacité de leur mails alors que Google n’en donne pas le sentiment.

C’est donc par la peur de cet algorithme à publicité que Microsoft compte convaincre les utilisateurs de Gmail de rejoindre Outlook. L’opération marketing lancé par Microsoft est frontale à l’image du terme inventé par ses équipes : Scroogled un malin mélange entre le mot Screwed et Google que l’on peut aisément traduire par « Se faire avoir par Google« . Le site Scroogled.com regroupe tous les pics envoyer à Google. On y apprend que 88% des américains désapprouve le fait que leur mails soient scannés à des fins publicitaires, mais que malgré cela 71% ignore que Gmail analyse leur mail pour déployer des publicités ciblées.

Malgré toute cette énergie déployée le succès de cette campagne n’est pas à la hauteur des espérances. La pétition lancée à l’encontre de Google n’a recueillie que 75 000 signatures depuis le 6 février. Et pire la page Facebook lancée pour cette campagne ne comptabilise que 214 fans à l’heure où j’écris ces lignes.

Comment cracker Photoshop CS6 ? Tutoriel

Aujourd’hui je vous propose de découvrir comment réellement cracker Photoshop CS6 ? Qui n’a jamais essayé d’obtenir le célèbre logiciel d’Adobe ? Ne croyez pas que Toutestici.eu est soudainement passé du côté obscure de la force. En effet c’est Adobe, la firme elle-même, qui a publié un tutoriel expliquant étape par étape la marche à suivre afin d’obtenir Photoshop. Sans plus attendre le tutoriel :


Vous l’aurez compris Adobe France nous fait marcher (courir ?) avec cette vidéo virale particulièrement bien réussie. Elle vous aura sans doute rappelé quelques souvenirs, ou si cela n’est pas déjà fait elle reflète un bel avant gout de la chose. Au-delà de la plaisanterie Adobe espère sans doute éloigner quelques résultats Google proposant des crackes tout en les remplaçants par des articles comme celui-ci partageant une vision ironique (?) du téléchargement illégal. Après avoir quelque peu décourager l’internaute, peut être que celui-ci se tournera vers la solution légale que propose Adobe dans sa vidéo. Soit un abonnement à 25€ par mois avec lequel chacun peu jouir de Photoshop. Rien n’est gagné.

Qui parle suédois ici ?